LA SCOLARITE A SAINT-LOUIS

En bref comment se passent les études ?

L’AMBIANCE DE SAINT-LOUIS ?

Régulièrement les anciens du lycée vantent la bonne ambiance du lycée : amitiés et professeurs sont les premiers facteurs évoqués. Et cela remonte à loin…dans un bulletin de l’APE de 1990, un ancien de 80 ans, passé par Saint-Louis, expliquait que cela avait été la plus belle période de sa vie ! Le temps avait peut-être un peu émoussé certains aspects de sa prépa. Il n’empêche : Saint-Louis n’est pas un bagne et la bonne humeur règne à la sortie de l’établissement le samedi midi devant le bâtiment…

  • Les élèves extérieurs au lycée présentent souvent Saint-Louis comme une « usine à prépa » avec une connotation péjorative. Certes les élèves sont nombreux et avec des effectifs par classe atteignent au moins 43 étudiants. Certes l’élève ne connaîtra pas l’ensemble de la communauté étudiante du lycée. Mais l’univers du préparationnaire de Saint-Louis est très centré sur sa classe, même si ce n’est pas  la même atmosphère que dans une classe de 25 étudiants. En revanche, ces classes,  bien remplies constituent un stimulant et incitent naturellement à se dépasser.
  • Pas de sonnerie aux interclasses ! l’ambiance est studieuse, les bâtiments sont Cours principalegénéralement silencieux. Ce n’est pas un campus à l’américaine mais l’atmosphère est propice aux études. Quelques tables sont disposées dans la cour principale. Elles sont judicieusement utilisées aux beaux jours par les étudiants pour profiter du soleil en travaillant…
  • Il existe une très forte solidarité entre élèves d’une même classe. La compétition est absente au sein d’une classe, contrairement aux idées reçues. Nous ne sommes pas en fac de médecine !  Les professeurs veillent à ce que cette solidarité soit effective.
  • Cette communauté de travail, ces mêmes efforts soudent les étudiants : les 1re année  construisent très vite des amitiés fortes et sont très fiers de la mascotte de la classe qu’il faut défendre contre les autres classes. Les vacances d’été entre 1e et 2e année se font très souvent entre ami(e)s découverts en prépa à Saint-Louis.
  • Un investissement, une écoute et une empathie des profs du lycée Saint-Louis. Le corps enseignant du lycée, qui est lui-même passé par les classes prépas,  s’implique beaucoup dans la réussite de ses élèves. Il répond aux 11sollicitations des étudiants aux demandes de conseils. Là encore nous ne sommes pas dans le cadre du professeur en chaire d’amphithéâtre, froid et distant qui distille son cours sans interaction possible. Trop souvent les étudiants s’autocensurent et n’osent pas leur poser des questions, leur demander que et comment faire. Et pourtant il ne faudrait pas hésiter !
  • Une écoute très active de l’administration du lycée. L’équipe administrative du lycée est très attentive au bien-être des élèves et se mobilise fortement pour trouver des solutions lorsque des situations difficiles se présentent. Elle veille à ce que ces, quelques, cas soient gérés au mieux de l’intérêt de l’élève.

LES FILIÈRES

Le lycée Saint-Louis propose trois grand cursus :

  • Préparation aux écoles d’ingénieur ou aux Écoles normales supérieures : ce sont les filières Math/Physique/Sciences de l’Ingénieur (MPSI) et Physique/Chimie/Sciences de l’Ingénieur (PCSI) en 1re année. Celles-ci se scindent en 2e année en Math/Physique (MP), Physique/Sciences de l’Ingénieur (PSI) et Physique/Chimie (PC).
  • Préparation aux écoles vétérinaires, aux écoles agronomiques ou d’industrie agroalimentaire, aux Écoles normales supérieures (Biologie/Chimie/Physique/Sciences de la Terre – BCPST).
  • Préparation aux écoles de Commerce (Économique et Commerciale – EC).

Les brochures de chaque filière sont présentées sur le site du lycée à la rubrique « S’inscrire> puis « 1e année »

Les classes prépas pour écoles d’ingénieur de 2e année sont réparties en fonction des concours visés (et donc du niveau de l’élève) : les classes dites « étoiles » préparent plus particulièrement aux concours les plus prestigieux, les classes « non étoiles » visent une palette plus large de concours.

ZOOM SUR LES FILIÈRES A SAINT-LOUIS

ZOOM SUR LES CLASSES MPSI/PCSI PUIS PC/MP/PSI

Filières représentées. Le lycée offre à la fois de nombreuses classes de PCSI et MPSI ainsi que toutes les filières scientifiques générale de 2e année (MP, PC et PSI), et ce, à la fois en classe étoilée et non étoilée.  Cette diversité de filières alliée au fait qu’il y a plus de classes en Spé (2e année) qu’en Sup (1re année) et que l’immense majorité des élèves passent en 2e année (98.8%) élimine l’angoisse de devoir éventuellement chercher un autre lycée en fin de Sup.

Résultats aux concours. Chaque étudiant admis à Saint-Louis est quasi-assuré de pouvoir décrocher une école à l’issue de deux ans.  En moyenne  96% des élèves inscrits en 2e année et issus des trois filières MP, PC et PSI sont admis dans une école, 78% en intègrent une et près de 18% choisissent de redoubler pour retenter leur chance l’année suivante sur un concours plus difficile. Des résultats plus complets sont disponibles sur le site de l’APE ainsi que les chiffres officiels sur le site SCEI (le service des concours). Vous pouvez aussi retrouver Saint-Louis très bien classé dans tous les palmarès de classes prépa (L’Étudiant, Challenges).

FAIRE LE CHOIX ENTRE MPSI ET PCSI

La différence majeure entre PCSI et MPSI concerne les aspects expérimentaux.

Quel que soit le concours présenté par les étudiants issus d’une PCSI, une part importante de la sélection des candidats se base sur une évaluation en travaux pratiques (entre 6 et 26 % du total des coefficients pour la filière PC et entre 6 et 18 % pour la filière PSI).

Il est donc nécessaire d’aimer manipuler pour choisir la classe de première année PCSI. Il est important de faire un choix par goût personnel, en dehors de toute vision stratégique.

L’élève doit faire ce qu’il aime, c’est ainsi qu’il ou elle aura le plus de chance de réussite.

ZOOM SUR LES CLASSES BCPST

La filière BCPST (trois classes en 1re puis en 2e année – Il n’existe pas de classe étoilée en BCPST) offre une formation scientifique équilibrée entre les matières expérimentales (physique, sciences de la vie et de la Terre), les mathématiques et les matières littéraires. Elle est ouverte aux bacheliers S peu importe leur spécialisation. L’anglais est obligatoire en LV1, il est possible de prendre allemand ou espagnol en LV2.

Saint-Louis est classé chaque année parmi les trois lycées obtenant les meilleurs résultats aux concours (source : l’Étudiant. moyenne des quatre dernières années).  En moyenne, 92% des élèves inscrits en 2e année sont admis dans une école, 80% des élèves en intègrent une dont 75% dans l’une des plus convoitées.

ZOOM SUR LES CLASSES EC

Le lycée Saint-Louis ne comporte qu’une seule classe EC (voie scientifique accessible uniquement aux élèves diplômés du bac S).

En moyenne 90% des élèves inscrits en 2e année sont admis dans une école,  80% des élèves intègrent HEC, ESSEC, ESCP ou EM Lyon. Saint-Louis est fier d’avoir eu dans son établissement le major HEC 2013 ! Saint-Louis est classé 4e prépa française (source : l’Étudiant. moyenne des quatre dernières années) derrière des établissements qui « écrèment » entre la 1re et la 2e année, ce qui n’est pas le cas ici.

Pourquoi un tel résultat ? Naturellement, grâce à la qualité des étudiants, mais aussi grâce au niveau et à l’implication des professeurs, jugés « exceptionnels » par les élèves, et enfin grâce au « bon esprit » de solidarité qui règne dans les deux classes (1re et 2e année).

POURQUOI CHOISIR SAINT-LOUIS ?17

Comment résumer les arguments qui militent pour le choix de Saint Louis ?

  • Un grand lycée parisien avec des résultats probants aux plus prestigieux concours. C’est une voie d’accès vers les écoles les plus cotées.
  • Deux filières parmi les plus cotées de France : EC (prépa écoles de commerce) et BCPST (agro et véto). Ce sont des filières d’excellence à Saint-Louis.
  • Un lycée qui  offre l’ensemble de la palette des filières scientifiques en 1e et 2e année : MP (Math/Physique) ; PC (Physique/Chimie) ; PSI (Physique/Sciences d l’Ingénieur),  BCPST (Bio) et EC (Études Commerciales) avec des performances d’admissibilités supérieures à la moyenne nationale.
  • Plus de classes en 2e année qu’e 1re. L’immense majorité des élèves passe en 2e année [99%]. L’angoisse de devoir chercher un autre lycée en fin de 1ère année n’est pas de mise.
  • Plus de 90% des nouveaux admis en 1re année (Sup) à Saint-Louis réussiront un concours en deux ans. Les 7% restant se répartissent en redoublants de 2e année ou réorientation vers l’Université en cours de cycle.
  • Des professeurs de haut niveau. Régulièrement les anciens élèves, mais aussi les élèves actuels, les jugent excellents tant pour leurs savoirs que pour leur pédagogie.
  • Une forte solidarité entre élèves qui se traduit par un soutien face aux difficultés de la vie de « préparationnaire ». Il y a une véritable dynamique de groupe.
  • Un cadre de travail agréable avec des locaux récents (1996), près du jardin du Luxembourg (non négligeable pour pratiquer un sport, s’oxygéner et courir).
  • La possibilité d’avoir des activités extra-scolaires dans le cadre du lycée (association sportive, orchestre de lycéens, ciné-club, conférences scientifiques). La piscine municipale Saint-Germain, 12 rue Lobineau est à 675m (10mn à pied) et la piscine Jean Taris, 16 rue Jean Thouin à 799m (12mn à pied).

À savoir : les élèves, parisiens ou non, inscrits à Saint-Louis n’ont pas l’obligation de concourir à Paris mais peuvent passer les concours en province.

 

FRANÇAIS/PHILO À SAINT-LOUIS

Le programme de français-philosophie est établi par un comité du ministère de l’éducation nationale. Cette décision est publiée au Bulletin Officiel au printemps pour l’année scolaire suivante.

Les nouveaux entrants doivent impérativement lire pendant les vacances scolaires les trois ouvrages demandés. Par lecture, il faut entendre une lecture studieuse et non pas en diagonale. Les professeurs démarrent leurs cours en considérant que le texte est déjà connu et embrayent sur des explications de texte complexes.

Il faut attendre la fin juin pour savoir quelle édition acheter, en format de poche, car les professeurs donneront consignes et devoirs sur la base de l’édition demandée. L’information est fournie par le site du lycée à ce moment-là et relayée par le site de l’APE.

LANGUES VIVANTES À SAINT-LOUIS

Les néo-bacheliers de la filière S arrivent en CPGE après avoir reçu au lycée un enseignement  d’un volume horaire d’environ 150 heures en LV1 et en LV2, enseignement qui doit permettre aux élèves – et ce pour les deux langues – d’atteindre le niveau B2 défini par le Cadre Commun de Référence de l’Union Européenne.

L’enseignement des langues vivantes en CPGE scientifiques obéit à une double visée :

  • L’objectif premier des classes préparatoires est de préparer efficacement les concours d’entrée aux grandes écoles en veillant à développer et optimiser le potentiel de chaque préparationnaire. Il s’agit donc de faire travailler les élèves sur les supports et méthodologies propres à ces concours très sélectifs. Si les exercices du baccalauréat S permettent d’évaluer un niveau général à l’écrit, les exercices des concours sont plus contraignants et portent sur des supports et des contenus beaucoup plus complexes.
  • Parce qu’il s’insère dans un parcours d’apprentissage entre le primaire et les débuts de la vie professionnelle, cet enseignement vise aussi à améliorer de façon significative l’ensemble des compétences dans les deux langues conservées par l’étudiant afin d’achever la formation générale au niveau C1.

De l’intérêt de garder deux langues vivantes

Il est devenu aujourd’hui incontournable de maîtriser plusieurs langues étrangères. Or, une certaine désaffection pour la langue vivante 1 et 2, notamment pour l’allemand, est constatée chaque année chez les étudiants de CPGE scientifique. Elle est sans doute davantage due à un manque d’information qu’à une stratégie qui se voudrait gagnante. Car, quelle que soit ensuite l’école intégrée, l’apprentissage de deux langues vivantes devient obligatoire. Il n’existe pas de distinction entre LV1 et LV2, les exigences et les objectifs étant les mêmes quelle que soit la langue.

Garder ses deux langues c’est poursuivre l’investissement fait dans le secondaire, obtenir des points supplémentaires aux concours, acquérir une culture générale plus large et présenter un atout professionnel supplémentaire. Plusieurs langues, c’est se donner les moyens de réussir en France et à l’étranger, car il n’est pas seulement question d’acquérir des savoirs linguistiques fondamentaux, il s’agit également de maîtriser des repères culturels qui serviront au-delà de votre formation universitaire.

Les langues vivantes au lycée Saint-Louis : structure pédagogique

Trois langues vivantes sont enseignées au lycée : l’allemand, l’anglais et l’espagnol. Les élèves souhaitant présenter arabe, chinois, hébreu, italien, russe aux concours peuvent suivre les cours prévus à cet effet dans les CPGE des autres lycées du Quartier latin.

L’horaire-classe est fixé à deux heures par semaine avec une interrogation orale par quinzaine en MPSI et PCSI et en MP, PC et PSI,   une interrogation orale par mois en BCPST ; trois heures par semaine en et une interrogation orale obligatoire par mois dans chacune des deux langues en ECs.

LE PASSAGE EN 2e ANNÉE À SAINT-LOUIS

L’immense majorité des élèves accède à la 2e année. Quelques élèves renoncent à poursuivre en cours de 1re année car le rythme ne leur est pas adapté. Avec l’inscription cumulative en université, l’étudiant a alors la possibilité de poursuivre en université.  Ce n’est pas l’objet de ce document mais il faut rappeler que nombre d’écoles scientifiques sont accessibles sur concours aux étudiants issus de l’université.

La 1re année ne se redouble pas sauf cas exceptionnel. Mais en ce cas l’étudiant ne pourra pas redoubler la 2e année.

BCPST et EC n’ayant pas de classe « étoilées », les passage se fait de façon très classique après avis du conseil de classe du second semestre.

Pour les autres deux filières, il faut choisir des options et choisir entre trois orientations. Ces trois orientations débouchent en général sur les mêmes écoles. Mais certaines filières peuvent ne pas y accéder, exemple PSI qui ne permet pas de rentrer à Normale Sup Cachan. Ces orientations sont à choisir en fonction de ses propres centre d’intérêt au niveau des matières et de ces point forts. Les conseils des professeurs à ce moment-là sont précieux.

La suite: Vivre à Saint-Louis

Les commentaires sont fermés.